Croziflette, Diots et Arrow Head

Categories Concours, Distinctions, Tir à l'arc, Tir Campagne

Samedi matin, 1er Avril 2017, direction la Savoie pour participer au double ArrowHead de Challes les Eaux. Deux jours de campagne sur un parcours physique. Pour cette partie on était près. Mais pour le parcours de folie que nous avait préparé Sylvain, on était pas du tout près, surtout en ce début de saison. 
Lire la suite « Croziflette, Diots et Arrow Head »

Le presque bilan d’une saison longue et … chargée !!

Categories Concours, Tir Campagne

La saison n’est pas totalement terminée, mais pour ce qui est des objectifs premiers, elle l’est. Et puis, j’ai envie de partager. Alors voilà, c’est l’heure du presque bilan, un article que j’aurais pu intituler « P**** ! c’est moi qui ai fait tout ça !! »

L’an dernier la saison avait été particulièrement chaotique, cette année j’étais bien décidé à reprendre les choses en main, à commencer par un retour à l’entrainement régulier, oui ça aide ^^. Changement d’entraîneur également, bien que ce choix n’ait rien à voir avec les compétences de mon précédent entraîneur, Olivier (Tavernier) était excellent dans ce rôle, mais plus une opportunité d’avoir un suivi plus rapproché, là où je ne voyais Olivier qu’une fois par mois, je m’entraîne avec Franck (Cadoret) trois fois par semaine, deux semaines sur trois, le tout saupoudré d’une petite heure de pilate  .. de quoi intensifier le dit entraînement !!

Le début, en salle, énorme remise à plat de ce que je sais faire, de ce que je peux faire. C’est dur, c’est long, je rame, et c’est peu de le dire !! La bonne nouvelle c’est que l’on va dans la continuité de ce que je bosse depuis plus de deux ans, mais on va plus loin, beaucoup plus loin …

Travailler la technique ne favorise pas la performance, je le sais. Mais à l’arrivée des premières compétitions, le mental en prend un coup : peiner à faire 500 points c’est tout de même rude. J’ai l’impression de bien faire, d’appliquer ce que l’on me dit mais rien n’y fait, les scores ne montent pas, mais je tiens bon. On arrive début février et avec lui la saison des championnats .. pour moi l’objectif est au régional. Je sais que j’ai encore à travailler mais qu’il faut que je ‘tire’ mes flèches, une à une. Que j’oublie le travail et passe à la performance. Ça fonctionne à peu près, le tir de qualif’ n’est pas terrible, mais je tire de bons duels, je termine 4ème mais contente dans l’ensemble.

La salle s’achève ici, il est donc temps de passer à l’extérieur et donc aux ‘grands objectifs’… avec de gros doutes sur la tenue du mental. Là où le maintenir en salle sans trop de problème, alors que les scores étaient bien bas par rapport à l’an dernier, a été possible, je sais que cela va être beaucoup plus complexe si les résultats ne sont pas au rendez vous en campagne.

La performance diminue lorsque l’on travaille la technique. Voici une vérité que tout archer est prêt à admettre, en théorie. Car en pratique, on sait tous que c’est très difficile à admettre.

Les premiers campagnes arrivent, Je m’y inscris alors que Franck me dit que je ne suis pas prête .. je veux y aller quand même, parce que c’est les copains, parce que je fais comme ça d’habitude. Clisson, Andrezé .. effectivement, je n’étais pas prête ! Les scores ne sont pas là, retour à l’entraînement (et dorénavant j’écouterais mon entraîneur ^^) !

Puis vient Mazé, occasion pour moi de faire découvrir ma discipline et la partager avec Margaux, ma ‘first’ pour la journée. La journée est belle, Margaux appliquée, et pour la première fois de ma vie d’archer .. je tire mes flèches sans réfléchir aux conséquences en terme de points, de scores, de places, d’adversaires ..et vous savez quoi ? Bingo ! Je dépasse les 300 points (309). Et cerise sur le cheesecake, toutes mes flèches sont dans l’axe 😉

Du boulot, il en reste, mais je suis hyperrrr contente et ça reste prometteur pour la suite. La suite, c’est Fontenay, avec une contre performance due à une avarie matériel, Pornic, avec une record de ligue, puis la Turballe, avec un peloton pas forcément propice à la performance, mais composé de chouettes personnes !

En parallèle, il y a le FITA et la DRE avec les filles : on est 1ère à chaque étape, on ira défendre nos couleurs à la finale nationale à Voves le 03 septembre !

Egalement, un vieil ami se rappelle à moi .. ce gentil trapèze douloureux.. depuis quelques années, il me rend souvent visite, et en général, je pose l’arc le temps qu’il faut. Mais cette année, j’ai des objectifs, rehaussés qui plus est ; Franck ne considérait pas comme adéquat et cohérent un objectif d’accès au 1/4 du France campagne quand on est 4ème au classement national (bon c’est vrai il avait raison !!) : l’objectif sera donc le podium !

Le ligue FITA sera gagné à la niak et dans la douleur, la semaine suivante, le ligue campagne sera un carnage.. Des douleurs, des moustiques et 7 brosses plus tard, je me décide (enfin) à aller consulter. Alors forcément je ne suis pas hyper réparée pour le France campagne, mais ce n’est pas la seule chose qui me préoccupe. Non, depuis que l’objectif de podium a été fixé, je cogite et essaie désespérément de me l’approprier, de m’approprier cette progression. Oui, voyez-vous l’an dernier, j’étais dans l’avant dernier peloton, alors cette progression, bien qu’a priori le fruit d’un travail appliqué, je n’y crois pas vraiment, et continue à me dire qu’il y a une erreur…

Il y a trois ans, on m’avait dit, « un France, il faut toujours en sacrifier un, alors profites ! ». Finalement, je crois qu’il faut un sacrifier un par niveau. A Bessans, j’étais intimidé de me retrouver dans ce peloton d’élite, comme si je n’étais pas à ma place. L’impression d’avoir à prouver à mes pairs, à moi même, que je mérite cette 4ème place. Ça, combiné à une épaule toujours douloureuse, j’ai réalisé mon plus mauvais tir de la saison ! Ça passe tout de même pour les 1/8ème, pas pour les 1/4, je termine à la 11ème place.

Retour chez le kiné et à l’entraînement, il y a les sélectifs à préparer !

Ces sélectifs, je les aborde sereinement, la seule prétention que j’ai c’est prendre de l’expérience, je veux simplement faire les deux premiers modules, si possible finir dans le carré final, pour prendre le max d’expérience possible. Les pelotons sont fait par niveau, mais j’ai passé le cap. Ca et le fait que le parcours est génialement technique, je me régale, tire mes flèches une par une, chacune indépendamment des autres (enfin presque 😉 ). Je ne suis pas au meilleur de ma forme, ni au meilleur de mon entraînement mais ça fonctionne. Je termine 3ème le premier jour. Deuxième jour, module de 12 cibles, je suis toujours bien dans mon tir, je termine également 3ème à 3 points seulement de la première (les scores sont serrés : 149 // 148 // 146 // 144).

La notion de gain d’expérience a pris un autre sens lors du module de 8 cibles suivant … j’ai mal, très mal géré mon alimentation, ça et le manque d’entraînement, j’ai manqué de jus, et de niak aussi, la combativité m’avait abandonnée ! Je termine 7ème ex æquo de ce module. A ce moment là, je ne sais pas si cela suffira pour le carré final, car je n’ai pas voulu me préoccuper de la répartition des points, l’objectif n’étant pas là. A ce moment là, je suis contente même si tout doit s’arrêter là, mais j’ai l’envie d’aller plus loin. L’annonce est faite, je suis 4ème. Je vais donc en demi. Maintenant, c’est que du bonus. Honnêtement, je suis rincée et je sais que je ne vais pas donner mon meilleur tir, mais j’y vais le sourire aux lèvres car l’objectif est atteint. Etant donnée qu’il est atteint, je le rehausse, pour le fun, je veux gagner une place, au moins une.

Sur une erreur de mon adversaire (un birdy 20m à 3 points alors que j’en fais 11), j’accède à la finale, contre Laure (Delfau). Même si sur un énorme malentendu je gagne, je ne finirai pas première de ces sélectifs, je sais donc que je ne partirai pas à Dublin, mais qu’importe ! Bon au final, Laure étant quand même un bon cran au dessus de moi question niveau, a gagné brillamment cette finale.

Alors bien évidemment je n’irais pas aux mondiaux de Dublin, et tous les objectifs de cette saison n’ont pas été remplis. Il n’empêche, elle a été parsemée de très grandes expériences. J’ai regardé, noté et appris. Appris à écouter aussi, coach(s), supporters, amis .. vous êtes nombreux à me dire que j’en suis capable, aujourd’hui je commence à vous croire ! Merci à vous tous, à commencer par Aurore qui m’encourage de longue date et est devenue mon modèle à suivre ^^. A Franck bien sûr, sans lui, le travail serait plus long et complexe. A Olivier aussi, qui j’en reste persuadée, pendant deux ans, a fait en sorte de me préparer à ce qui se passe aujourd’hui, et puis sans lui, je n’aurais pas une super traction hyper continue !!

Il me reste un grand travail à mener mais sans nul doute je reviendrais, plus grande. Sachez le, que se soit l’an prochain, dans 2 ans, 5 ans ou 10, un jour, je ne ferais pas qu’essayer la tenue de l’équipe de France, je la porterai !! Oui, oui, je me la pète un peu.. mais aujourd’hui j’ai cette envie et le travail à suivre ira dans ce sens.

Après pour cette année, il me reste encore quelques dates marquantes, à commencer par la finale des DR à Voves et le Championnat de France par équipes de tir en campagne à Montlouis, où là aussi, avec les filles, l’objectif est le carré final … to be continued 😉

 

Championnat de France Campagne

Categories Championnat de France, Individuel, Tir Campagne

Je ne tire toujours pas. Mais le tir à l’arc fait toujours partie de ma vie. C’est comme ça que je me suis retrouvé dans l’équipe d’organisation du France campagne jeune et scratch.

Et quel championnat de France ! Un site de folie, la vallée de la Maurienne nous apportait un paysage extraordinaire : les montagnes, la neige, les paysages de folie !

IMG_3602

Une fois la validation par la FFTA, c’est tout bon. Mais le plus dur restait à faire. On a pris le championnat un peu au dernier moment. Marianne s’est lancé dans cette aventure de folie. Mais pas toute seule. Elle a su s’entourer de spécialistes du campagne et de bénévoles volontaires et motivés pour une expérience unique. Une équipe de folie !

Donc oui, on a bossé, rempli des dossiers, surtout Marianne sur cette partie là, fait des devis, recherché des solutions aux problèmes qu’on a eu. Cojité sur les parcours et sur les finales. Et tout ça en 6 mois.

Mais le championnat s’est déroulé limite tout seul. Bien sûr, il y a eu des problèmes,  l’installation des parcours sous la pluie, des chutes de neige en juillet, une cible à l’échauffement qui tombe, avec les flèches, des cibles qui sont à refixer après le 1er jour, une jeune qui s’est cassé le pied,…

Alors oui, nous avons galéré à faire des parcours techniques, jolis, intéressants, en gros qui plaisent à tous. Mais on a fait notre travail avec les éléments qu’on avait et avec passion. Dans le but de faire au mieux. Et on peut toujours faire mieux. Mais quand on a les retours positifs qu’on a eu de la part des archers, tous ces petits problèmes ne sont rien à côté de ces petits mots agréables qu’on a eu en retour.

 

Merci aux équipes de bénévoles pour tout ce qu’ils ont donné.

Merci aux archers indépendants pour les initiations.

Merci à Lyon Archerie de nous avoir aidé et donné du temps pour trouver des solutions.

Merci à tous ceux qui nous ont aidés de près comme de loin.

Merci Marianne pour cette expérience mémorable. On recommence quand ?

France Campagne 2015 – Rives

Categories Championnat de France, Tir Campagne
Tags , ,

Il y a quelques temps j’avais écrit un article sur ma saison .. en attendant le France. Au moment de la rédaction de celui-ci, pour être franche, le France je n’y croyais guère ! Mais bon voilà, finalement, le sms de la fédé est arrivé, sans surprise d’après mon entourage, mais pour moi si, mais c’est avec une immense joie (si si, immense !!) que j’ai reçu ce message et repris le chemin du pas de tir, ayant quelque peu mis en pause mon entraînement pour cause de dos douloureux.

Sur ce France, je veux faire mieux que l’an dernier, alors il est vrai que je me mets un peu la pression : à réception de la confirmation il me reste à peine plus d’1 semaine. Une semaine d’entraînement physique et surtout mental, pour arriver à me blinder sur le parcours. Ce sera 3 entraînements avec l’arc, je ne veux pas me prendre la tête avec le jaune alors je fais mes traversées de cartes (oui, enfin, après 4 saisons de tir campagne, je me décide ^^).  Et une semaine pour trouver ce qui mentalement, musicalement m’aidera le jour J, un album s’impose à moi, presque oublié, pourtant pas si vieux, mais plus écouté depuis un moment, Earth rocker de Clutch.  Voilà pour la prep’ après c’est une histoire de confiance, je sais faire, j’suis quand même pas arrivée là par hasard !!

31 Juillet – 17h30  : Arrivée. Passage au greffe, on retire dossard et mug. Contrôle du matériel, oufff, j’suis apte !  Puis terrain d’entraînement, les choses sérieuses commence ! Je retrouve Mathieu, également qualifié. IMG_2842Ca sera donc l’occasion d’évoluer ensemble sur ce CDF.  Enfin ‘ensemble’ est un bien grand mot, car à la grande déception de Mathieu nous ne pouvons pas faire peloton commun ^^ (alors, pour ceux qui ne l’ont pas compris, oui c’est une blague 😉 ). Nous avons tout deux des objectifs différent sur ce France, mais nous nous retrouvons ce 31 juillet dans la bonne humeur ! Quelques volées pas trop loin, mais pas trop près. Les choses sont en places, la fatigue de la route étant là, ce n’est pas le moment de froisser quelque choses alors je n’insiste pas (le dos douloureux est toujours là, réveillé suite au dernier entraînement …).

01 août – 08h00 : Échauffement avant l’appel des pelotons. Suite à un désistement, je suis finalement la dernière du peloton 4, au lieu d’être la première du peloton 5. Ce changement est, de mon point de vue, à mon avantage, la position de loco’ n’étant pas mon fort, je préfère avoir plus fort devant moi et essayer de les ‘bouffer’ (dans le sens sportif du terme, cela va sans dire 😉 )

09h45 : Départ des pelotons (pour la petite histoire, c’est Agnès Meri qui ‘dépose’ mon peloton à la cible). Mentalement, ce soir je suis dans le cut, il n’y a pas d’autre choix possible. Ce soir 16ème max.

10h00 : On entend le coup de départ, c’est parti ! 1ère cible sans difficulté, une 80 a à peine 40m, 1ère flèche tirée, une brosse en bas, bien dans l’axe mais brosse … bon c’est ce qui se passe lorsque’on tiens pas son bras, mais pour le mental ça démarre mal !! Les cibles  s’enchaînent, mais les points ne montent pas,
Sans titre3

le parcours  est physique et technique mais ça n’explique pas tout : à la 5ème cible, je suis à 43 points ..bon là faut se remuer !!! Virginie nous court après, et nous dis que la cible n°5 sera annulée suite à un souci de piquet au mauvais endroit. Le score sera donc sur 23 cibles.

La journée se poursuit, dans le peloton, il n’y a qu’une seule personne que je ne connais pas, Anne, et c’est une chouette rencontre.
A 12 cibles le score affiche 121, il en manque (un  paquet !!), mais c’est déjà mieux. Les 12 cibles suivantes seront meilleures : 140. Je finis donc à 261, un score plutôt bas, mais pas déshonorant pour un France. Je suis, à quelque erreurs près (3 brosses, qui vont me coûter chère ..), contente de mon tir et de ma journée.

17h00 : retour au greffe, on fait les totaux, remises des feuilles de marque. Retrouvaille avec les amis, les traditionnels ‘ça a été ?’ sont de rigueur. On discute. Comme d’habitude personne n’est réellement content de son tir.
IMG_2837Pour ma part, même si niveau tir, la journée à été loin d’être parfaite, j’ai le sentiment d’avoir fait le job, je suis 2ème de mon peloton, le 4ème peloton. Même si je sais que tout est possible, statistiquement parlant, c’est bon. A ce moment, dans ma tête je suis dans le cut. Je croise Anne, qui me conseille de ne pas démonter, car a priori il y a des barrages, mais je ne suis déjà plus dedans, pour moi la journée est terminée … je me dirige donc vers le bar, boire la bière traditionnelle d’après parcours !

A mi-bière (oui je sais pas trop comment l’exprimer autrement ^^), j’entends ‘Alexandra t’es en barrage !’ Et là, ma première réaction est de dire ‘Nan, tu déconnes, j’peux pas être en barrage, je bois une bière !’ Ca peut faire sourire mais c’est dire si le mental n’était plus du tout à la compétition … Je reste quelque peu interdite, rassemble mes esprits, tends le reste de bière à Laurent, me dirige vers mon arc. L’arc en main, je croise Romuald et Julien à qui je demande conseille ‘comment ça se passe un barrage les gars, c’est à 60m mais après .. c’est 1 flèche c’est ça !?’ Les gars me prodiguent conseils et me rassure un peu, Antoine, qui arrive, me tri mes flèches pour me trouver LA flèche. Anne, que je ne connaissais pas 24h plutôt vient me parler de mon réglage 60 .. Ah oui, parce qu’avant de tirer la 60m ce samedi 1er août je n’avais pas mon réglage (no comment, je sais, j’arrive à un France sans réglages, mais je me suis quand même permise de faire 13 points -sur un max de 18- sans réglage 😉 ) et m’encourage également. Virginie qui arbitre le barrage, m’appelle. Je me dirige vers le pas de tir, mi-stressée, mi-speed, essaie de re-forger un mental de warrior. Je lève l’arc, respire, arme, vise, trop longue, beaucoup trop longue, je sais que je dois revenir…Clic … lâche …dommage … Je perds donc mon barrage, je suis 17ème. C’est pourtant pas les encouragements qui manquaient !!

La déception est immense surtout que sur 24 cibles je suis devant, donc j’avais bien fait le job … mais les règles sont les règles, tu ne faits pas de compétitions sans les accepter …Demain j’ai 12 cibles à tirer .. j’ai pas envie …

02 août – 08h00 : je dépose Manu et Laurent sur le terrain d’échauffement des 1/8ème.  Repars vers le terrain des tirs de classements. J’ai promis de tout faire et me battre pour conserver ma place de 17ème. Une promesse est une promesse..!

09h00 : Échauffements. Appel des pelotons. On nous apprends qu’au vu de l’organisation des tirs de classements (une boucle de 12 cibles au lieu de 2), nous ne pourrons pas être de retour pour les 1/2 finales … IMG_2834C’est mentalement dur, car je sais que j’ai potentiellement des amis à encourager. La journée est longue, et ce n’est pas qu’une image, il nous faudra presque autant de temps pour boucler les 12 cibles que les 24 de la veille .. Ca bouchonne presque à toute les cibles, 2 énormes bouchons, dont un de 45 min à la cible 9, la plus technique de la journée .. attaquer la 50m, alors qu’elle est loin d’être à plat, à froid, ça fait mal, au dos, et au score… Je manque de craquer, je me bats contre moi-même sur chaque flèche. Aurore arrive à ce moment là. Discuter avec elle m’aide a retrouver un peu de niak ! Et la journée se termine, on ramène les feuilles de marque (au bar …). Je croise mes concurrentes, demande les scores. Je n’ai pas le temps d’attendre l’affichage des résultats, on vient de m’apprendre que Romuald est en 1/2 final, je veux donc être au parc de l’orgère pour le soutenir ! Je comprends que je suis 17ème. Le job est fait. Plis l’arc et on file soutenir Romuald !!

15h00/15h30 : les finales ont commencées, on ne sais pas pour quelle place joue Romu, mais on est là, à temps. On retrouve les ligériens, qui nous informe que Romuald est en finale !!! Derrières les jumelles, on nous annonce les scores, il est devant son adversaire, 3 points, il faut que ça continue !! Il reste une cible à tirer, la 80 à 60m. Franck est confiant. Nous on y croit !! Eric, l’adversaire, tire. 15 point. Romuald, fait également 15 points …. Romuald est champion de France !!!!!!!! On a tous les yeux un peu mouillés par la joie, on va féliciter ‘notre’ champion 😉

Bref, pour conclure, ce fut encore un week end, riche en émotions, en amitiés, en sportivité, en rencontre et en apprentissage !!! Et qui clôture (presque, y a encore le France par équipe 😉 ) une saison en dents de scie, difficile et éprouvante ! Cette année et ce week end, j’ai encore beaucoup appris de mes erreurs, mais aussi à regarder et écouter les autres. Même si elle a été perdu, cette flèche de barrage est une sacré expérience, l’an prochain j’y serais mieux préparé ! Romuald, te voir évoluer en final, c’était juste super ! Que d’émotion ! Et voir un pote sur la 1ère marche du podium, c’est indescriptible et ça n’a pas de prix ! Merci pour ça 😉 Et merci à toi, et à tous, pour vos conseils, vos encouragements durant cette saison et ce week end. Merci à Aurore d’avoir fait le déplacement pour m’encourager 😉 Que ferais-je sans vous !!!
Et merci à Anthony (Adesign-création) de me laisser utiliser ses photos pour illustrer l’article, qui sans elles, ne serait qu’un long étalage de mots, sans queue ni tête, et surtout sans illustration 😉

 

 

Retour sur ma saison campagne … en attendant le France !

Categories Championnat de Ligue, Concours, Individuel, Tir Campagne
Tags ,

Mon dernier article date de fort fort longtemps, je n’en ai même pas écrit un lors de mon 1er France Campagne l’an dernier, shame on me, car c’était vraiment génial, et pour les impressions à chaud c’est un peu tard .. j’en dirais simplement ceci : le parcours était m-a-g-n-i-f-i-q-u-e et j’en ai bien profité, même si le tir était loin d’être propre, mon classement lui n’était pas dégueu (finir la 1ère des looseuse qui passe pas le cut, pour un 1er France, ça me va ^^) et …. c’est quand le prochain !!

Alors me direz vous, pourquoi un article maintenant ? Et bien pourquoi pas, peut être justement parce que ma saison campagne qui a plutôt très mal débuté, en raison d’un mental loin d’être présent, comme quoi, il est important ce foutu mental !, mais très formatrice, me donne envie de partager ça, là, maintenant 😉

Alors voilà, à la fin de la saison salle pas dégueu elle non plus, puisque je monte sur le podium au ligue, 3ème place qu’il a fallu aller décrocher, parce que y avait du lourdIMG_2317 (1) devant, du très lourd même ; 4ème au classement de ligue, les 3 filles devant moi iront au France, pas moi, encore trop juste cette année, alors éliminer l’une d’entre elles c’était compliqué mais pas infaisable, la preuve !! j’ai sorti les pink arrows (oui, parce que si vous ne l’avez pas encore compris, arc, flèches et accessoires sont très roses avec moi ^^) et suis partie faire mes réglages, car cette année, je m’étais promis de régler l’arc avant les 1ère compet’ (oui, c’est mieux, je sais !). Et puis me voilà sur le 1er campagne de l’année, Orvault, un parcours sans difficultés, on le connait bien, il sert surtout de derrouillage et on y retrouve les copains. Comme d’habitude le temps est exécrable, comme d’habitude le score n’est pas là ..! Pour moi, cette année, Orvault fût aussi l’occasion d’emmener « mes jeunes ». 3 jeunes que j’ai convertis au campagne, qui se débrouillent plutôt pas mal et surtout qui aiment ça, challenge won !!

 

Ensuite, nouveauté cette année, on enchaîne par le double Arrow head de Clisson sans passer par Tiffauges, Cholet organisera le ligue fin mai. L’occasion encore cette année de réaliser 2 jours en face to face  avec Aurore !! Le parcours du 1er jour est très technique, vicieux, encore plus que les autres éditions auxquelles j’ai eu la chance de participer. On s’accroche, mais pour ma part, avec le manque d’entraînement (quasi inexistant en fait ..) et le mental encore bien bas, c’est pas simple, il n’en reste pas moins que les cibles sont belles, et ça se confirme le 2ème jour. Je finis ce double arrow head, contente parce que j’ai passé 2 jours avec ma cop’, contente aussi parce que les positions ça commence à rentrer, et que du coup, forcément, je perds moins de point là dessus .. Mais pas contente de moi niveau mental et score, jusqu’au moment où Aurore me fait remarquer que je fais strictement le même score que l’an dernier, alors que je ne m’entraîne pas .. Ah oui, bah finalement c’est pas si mal ^^ Cerise sur le gâteau Aurore comme moi finissons sur le podium, alors oui, le podium n’est pas une fin en soi, mais à Clisson ça fait franchement plaisir !

2015-06-02 14_15_54-P1130437.JPG (3456×4608)

Puis viens Andrezé, 2ème édition de ce parcours en pays de Loire, un petit parcours organisé par Cholet, beaucoup moins technique que Tiffauges, mais franchement pas mal. Un peloton sympa et un mental qui remonte peu à peu, je suis encore loin de mes capacités et d’un score correct, mais ça commence à revenir. Je prends enfin plaisir sur toutes les cibles, sans râler, ça progresse donc. A mi parcours de ma saison, je fais le bilan. Les concours faient jusqu’à présent étaient là pour placer les choses : je sais faire, j’ai progressé techniquement, maintenant, reste plus que le mental à retrouver et y a plus qu’à !

Le 01 mai, Fontenay, 1er parcours où il faut faire des points. On a un peloton aux petits oignons, 2 même, puisqu’en 2 bis, on est un peloton de potes, et juste devant, en 2, c’est encore des potes : en fait on a passé la journée quasi en peloton de 7 (mentalement en tout cas ^^). 4 saucissons et une pause jurançon à midi .. comment dire, la journée s’annonçait bien. Seul bémol à ce tableau idyllique : le temps, un vrai déluge !! Un nombre incalculable  d’abandon, après 5 cibles et une flèche, ma coéquipière Cindy, est contrainte d’abandonner elle aussi (un cablage qui saute, ça ne pardonne pas). Derrière nous ça abandonne aussi, alors on récupère le peloton qui nous suit et on mutualise pour n’en faire qu’un seul … C’est sur ce parcours que le mental est revenu, totalement, sans restriction, une niak du feu de dieu et une envie de tout gagner, se battre sur chaque cible, flèche après flèche, sans rien lâcher ! Alors que tous sont en dessous de leur score, je sors un 298, soit +24 sur mon record perso ^^

On enchaîne sur Pornic, comme tous les ans il y a du vent, mais qu’importe. En plus de l’objectif perso, il y a celui de l’équipe, donc il faut marquer aussi sur ce parcours. La niak est toujours là, mais un peu moins que 15 jours avant. Je fais 2 énormes co****  d’estimation qui me valent 4 brosses … un score forcément moins bon qu’à Fontenay, mais techniquement c’est propre et le mental tient bon, c’est déjà ça ! Niveau équipe, on fait un (très) bon score, avec Laurence, notre bb qui nous pète un 292 .. forcément ça remonte mes erreurs !!

Et nous y voilà, hier, 31 mai, championnat de Ligue, Tiffauges, le dernier où il faut envoyer un score pour remonter. C’était un peu ambitieux car dès le départ je savais que ce parcours serait très technique, et bien oui, Cholet organisera le France vétéran en 2016, alors ils testent leur parcours pour l’an prochain. Donc voilà, un parcours que l’on ne connait pas. Un 12/12. On est pas dans le château, mais dans le petit bois autour. Ca monte, ça descend, et je vous en passe ! Mesdames et messieurs les vétérans, comment vous dire, si vous aimez la technicité, l’an prochain vous allez vous r-é-g-a-l-e-r !!

Pas une seule cible qui ne soit pas belle, pas une seule qui ne soit pas technique, pas une seule où l’on ne se pose pas la question « comment je la tire celle-là !? ». Bref  pas une seule cible où l’on ne se régale pas ! C’est physique, c’est technique, mais je m’applique sur chaque flèche, je veux faire 270-280 sur ce parcours. Un peloton de piquets rouge, avec 2 poulies qui envoient du lourd, et une classique à un niveau équivalent au mien. Tout est réuni pour te tirer vers le haut et ce, malgré la pluie, oui, parce que Tiffauges ne serait pas Tiffauges sans la pluie, même au mois de mai ^^. C’est propre, à mi parcours, je suis à 128. C’est pas gagné mais ça peut le faire, on a fait les « plus longues », la 80 à 60m et la 60 à 45  sont tirées. On croise les organisateurs, qui nous glissent que les plus techniques sont à venir, et quelques cibles plus loin, on croise le birdy 20m ……. Alors là ! Une cible où t’es content quand tes 3 flèches sont marquantes, peu importe la valeur associée. Même pour les poulies (celui de mon peloton fera 9 points .. et c’est pas un mauvais, c’est vous dire !) Visuellement, bon, il est à 20m c’est une certitude. Il est en hauteur, l’impression qu’il est au dessus de toi. Impressionnant, imposant. Des comme ça j’en ai pas croisé beaucoup ! Je fais 5 points et j’en suis fière !! La cible suivante est un 60 à 30m, simple vous me direz ? Oui oui, mais non ! c’est sur celle-ci que je me prends mon 1er averto de toute ma vie d’archer. Avant de tirer la dernière, je regarde le chrono, je sais que je vais dépasser, mais je reprends mon souffle, et prends le temps, car je veux pas la louper !! Un peu plus loin, on tombe sur une gaz’. Je reviens sur chaque flèche, 3 fois sur la dernière. Commence à m’énerver, sors du pas de tir et reviens, respire, tire, 6,  ouf ^^ Je pourrais décrire toutes les cibles comme ça, mais l’article n’en finirait pas … Je fais quand même, encore, 3 erreurs de débutant. Une main qui accompagne la corde, un lâcher sans passage de click (WTF !!) et une tête qui tourne sans revenir, qui me valent une brosse chacune. Quelques prises de décision trop tardives qui me valent quelques 1 .. je finis à 263, 2ème de ce ligue à 6 points de la 1ère … Et même si je suis pas tout à fait à l’objectif de la journée, j’efface un score (et on a pas été nombreux sur la journée à le faire ^^). A la fin de la journée, un seul regret. Celui de ne pas être vétéran pour l’an prochain … j’ai essayé de demander à le tirer en 2016 en « auditeur libre » mais parait que c’est pas possible 😉

Birdie_11_Tiffauges_2015                                          Gaz_Tiffauges_2015

Un grand, un énorme merci et bravo au TAC, pour ce merveilleux parcours. On veut le même, tous les ans !!

Alors voilà, maintenant alea jacta est. Je suis pas dans l’objectif de l’année et j’espère que ça suffira pour le France, mais j’ai réussi à rattraper une saison bien mal engagée donc quand même fière de moi, et ça fait du bien de se le dire 🙂

 

Ma 1ère cuillère en bois

Categories Concours, Individuel, Tir Campagne

Clisson! Son château, son parc, sa vieille ville et son concours campagne!

C’est la troisième édition à laquelle je participe et c’est toujours un plaisir de venir tirer sur des parcours qui ont servi pour des championnats de France.

Ma première participation était en poulies, la deuxième en classique, cette année, je reviens tirer en classique. Un jour peux être en barebow, mais pas cette année.

En 2015, je suis venu sans réel objectif, je savais que je ne ferai pas mieux que l’an dernier, mon tir n’est pas très bon. On verra bien, je fais mon maximum et je m’éclate avec les copains. Voilà l’objectif de ce week-end de Pâques.

Le score de la 1ère journée est ce qu’il est mais reflète le niveau de mon tir actuel. Le lendemain, je dois faire mieux! Et je fais mieux, l’expérience et les conseils des copains lors de la première journée portent leurs fruits. Je prend 22pts de plus. Je suis super content de moi.

Je finis dernier de ma catégorie, dans le classement des deux jours, j’ai donc le droit à ma première cuillère en bois! Et j’en suis fier!

Double Arrow Head de Clisson 2014

Categories Concours, Distinctions, Tir à l'arc, Tir Campagne
Tags , , ,

« Le weekend dernier, nous étions Alex, Aline, Aurore, Didier et Mathieu au double arrow head de Clisson. La météo était clémente, le soleil généreux et la température fraîche sur le matin pour finir en T-Shirt en plein mois d’avril ! Rien à voir avec l’année dernière… 

Lire la suite « Double Arrow Head de Clisson 2014 »