Championnat d’Europe 3D : Bilan d’une semaine riche en émotions.

Ma saison 2016 est enfin terminée et il est temps de revenir sur MON championnat de cette saison : le championnat d’Europe 3D en Slovénie, pendant lequel j’ai brièvement représenté les couleurs de la France.


(Origine photo : Dominique Porte)

img_2263
Un championnat d’Europe, ça ne vous parle pas ? C’est une semaine à partager avec une équipe de France soudée, à partager nos peines, nos doutes, nos espoirs, nos joies, à se transmettre notre motivation, notre énergie pour que chacun réussisse au maximum. Parce qu’on ne se bat pas que pour notre réussite individuelle mais aussi pour la réussite de cette équipe au complet. Une semaine donc à s’entrainer ensemble, à hurler nos cris de guerre ensemble, à se regrouper en calins générals avant de partir au combat !

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

14232369_10154356060275449_6791721489625353914_n

Une semaine aussi à partager avec des archers de toute nationalité : des russes, des slovènes, des suédois, des italiens, des espagnols…. On vient de partout avec la même passion et la même envie de gagner et, pour les français, de faire retentir la marseillaise.

img_2271

Il faut compter entre 2 et 4 jours de compétition avec des éliminations au fur et à mesure. Le but est bien sur de tirer le plus longtemps possible.

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

img_2327

Nous rentrons dans le vif du sujet dès mercredi matin. Pendant 2 jours, nous tirons 2 parcours de 24 cibles, avec 2 flèches par cible. L’objectif est de rentrer dans les 16 premiers pour pouvoir continuer. Je partage ces 2 jours avec une suédoise, 2 italiennes et une slovène. L’ambiance dans les pelotons est bon. Les filles sont sympas,  on essaie tant bien que mal de baragouiner en anglais. C’est assez folklo. Pour moi, ces 2 jours sont compliqués. Je n’arrive pas à mettre l’engagement nécessaire dans mon tir et j’ai du mal à lacher mes flèches. Les parcours sont sympas mais on tire des petites bêtes à des distances énormes. J’ai déjà vu ça sur une cible ou 2 sur des parcours en France, mais là, c’est tout le parcours qui est construit comme ça. Du coup, je fais des erreurs d’estimation à tout va. Je manque de précision, je manque donc des cibles…. Bref, c’est dur. Pourtant, je réussis tout de même à me classer 11ème de cette étape. J’ai peut être mal tiré, mais les autres aussi, donc ça passe. Je suis quand même moyennement contente de mon tir puisque je n’ai pas trouvé la niak nécessaire… Une fois le tir fini, on décide donc de se changer la tête pour ne pas ruminer tout ça. C’est aussi ça la cohésion d’équipe. Ce sera donc piscine, toboggans, bouées, jacuzzi… Bref, la vie est dure ^^.

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

14183885_1466964799996689_4136287257760719080_n

Le vendredi matin, nous passons en mode « vrai » 3DI : on ne tire qu’une seule flèche par cible, 12 cibles, et il faut rentrer dans les 8 pour continuer. Dès l’entrainement, j’arrive à me recentrer. J’ai la niak, j’en veux, et je décide de ne pas trop discuter avec le peloton pour rester dans cet état d’esprit. Mentalement, je suis bien, je  suis au taquet. Techniquement, je retrouve enfin mon geste fluide et ça part quand il faut. Et pourtant… Mes erreurs d’estimation des jours précédents m’auront surement influencée sur mes estimations du jour. J’en fais encore plusieurs, beaucoup trop vu le nombre de flèches à tirer. Je fais même une paille sur un petit renard que je vois à 29 m (ce qui est déjà très loin vu la taille de la bête). On me dira plus tard qu’elle était à 35m… Une paille donc, alors que dans ma tête, je l’ai tellement bien  tiré… A la fin du parcours, j’ai un score minuscule et je finis 15ème. Sur le moment, je suis quand même contente parce que je me suis retrouvée dans mon tir, contrairement aux 2 premiers jours de compétition. Mais ça n’aura pas suffi. C’est aussi bizarre de se dire que mon résultat est pire alors que j’ai beaucoup mieux tiré… Bref, il me faut du temps pour digérer. Je savais que je ne pouvais pas rentrer dans les 4, mais j’aurais espéré tout de même un meilleur classement.

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

14288834_1469923889700780_402948058424927407_n

On est vendredi midi et ce championnat est donc déjà terminé pour moi. En tant qu’archère uniquement, puisqu’il me reste maintenant à hurler pour les copains qui vont tirer en équipe et en individuel.

Malheureusement les équipes se font éliminées dès le premier tour, mais 4 de nos français gagnent leur ticket pour la demi finale individuelle du samedi. Coté supporter, on est au taquet.

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

img_2346

Samedi matin, nous sommes donc 14 archers pour seulement 4 qui tirent. Pourtant nous participons tous à l’échauffement collectif, pour leur montrer que nous sommes là avec eux, qu’on sera derrière et qu’on ne les lâchera pas.

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

img_2339

Danièle, Serge, Robin et Chantal vont nous faire vibrer pendant leur demi-finale. 4 cibles chacun à hurler, encourager, espérer, stresser… Bref, c’est dur d’être supporter ^^. Je me rappellerai surtout du duel de Chantal. Alors que l’italienne mène de 6 points avant la dernière cible, nous, le clan des supporters français y croyons encore. Si l’italienne fait 5 et Chantal 11, elles seront au barrage. C’est compliqué, mais c’est possible. On retient notre souffle, les 2 barebow tirent, et c’est la surprise : l’italienne fait une paille et Chantal un 8. C’était tellement inattendu que l’on n’avait pas envisagé ça. Il nous faut le temps pour refaire le calcul, comprendre,  lâcher les jumelles, et hurler les bras en l’air. Elle l’a fait, notre Chanchan, elle est en finale ! Serge  et Danièle aussi. Tout le clan est remonté à bloc pour les tirs de l’après midi.

Malheureusement, les finales n’auront pas souri à nos français et on n’entendra pas de marseillaise cette année, mais on est quand même super fier de nos 3 médaillés d’argent. Encore un énorme BRAVO à Danièle, Chantal et Serge. Bravo aussi à Robin pour sa 4ème place. Vous nous avez fait rêver !

(Origine photo : François Delattre – FxD Events Photography)

img_2328

Je reviens de ce championnat avec une déception, certes, mais des rêves pleins la tête et une envie de folie de me remettre à travailler. Le but ? Trouver le déclic qui fera que je pourrais atteindre le niveau des toutes meilleures. Parce que je compte bien y retourner et prendre ma revanche. Et vite !

Alors qui sait ? Rdv à Robion l’an prochain, peut être ? Une chose est sure, je vais tout faire pour.

Dans tous les cas, un énorme MERCI à toux ceux qui m’ont supporté, encouragé, soutenu toute l’année. Merci aussi à tous pour le drapeau signé aux 4 coins de la France. Il était avec moi, sur mon carquois, et ne m’a pas quitté. Vous étiez tous un peu avec moi là bas !

Aurore

 

 

2 Replies to “Championnat d’Europe 3D : Bilan d’une semaine riche en émotions.”

  1. Merci Aurore pour ces quelques mots, bien résumé. Je voudrais juste vous remercier, les supporters car ces médailles sont ceux de toute l’équipe et je pense qu’on a trop voulu la faire claquer cette Marseillaise et on a oublié de tirer bises à tous.

    1. C’est possible Chantal. Ca n’enlève pas la beauté de vos médailles. Une médaille d’argent, ce n’est pas rien et on est très fier de vous 3. La marseillaise, on la fera retentir l’an prochain. Ne t’inquiète pas. Ce n’est que partie remise . Bisous Chantal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.