Du tir à l’arc … pour le plaisir!

Voilà 16 ans que je fais du tir à l’arc. 16 ans de passion, avec des hauts et des bas, mais toujours autant de plaisir.

Cette année, difficile d’allier vie privée, vie sportive et vie professionnelle : un club loin de chez moi, pas chez moi pendant les vacances scolaires, et pas motivée pour aller tirer toute seule.

Mais pas question de laisser passer certaines occasions de se faire plaisir !! Alors au programme, 2 événements à ne pas manquer :

  • les 24h de Donges
  • la coupe des miss à Issy les Moulineaux.

Mais avant d’espérer pouvoir tirer 24h, avec une saison très chaotique, il faut s’entrainer un minimum !!

Me voilà donc, pendant les vacances scolaires, au club de Massy où j’ai été très bien accueillie. J’ai retrouvé, dans un club où je ne connaissais personne, la grande famille du tir à l’arc. 4 entrainements avec plein de monde (je ne suis plus habituée à ça, moi qui tire juste avec ma sœur!), permettant de faire connaissance avec de nouveaux archers, de connaître différents tirs (le trophée Saint Georges, si je ne me trompe pas) et de partager. De quoi redonner envie de tirer !

Les 24h sont arrivées très vite, trop vite pour que je sois prête. Alors j’ai emprunter un arc moins puissant, histoire de me faire plaisir. 22 livres, presque trop facile. Mais sans clicker pour commencer . Le retour aux sources, retrouver des sensations comme au début, que du bonheur !!! Et en plus, ça fait plutôt pas mal de points !!

Comme ça, j’ai pu profiter de 24h pour tirer en se faisant plaisir, profiter des amis et s’amuser !!

Deux semaines plus tard, direction Issy les Moulineaux pour la coupe des miss, une compétition 100% féminine, avec seulement des matchs.

Pour trouver la salle, pas compliqué : vous cherchez des gens vêtus de rose et vous les suivez !!

Une compétition, certes, mais dans une ambiance plus bon enfant. J’y étais pour me faire plaisir, pas pour gagner, mais j’avoue que je suis rentrée dans le jeu de la compétition.

Le matin, des matchs de poules. Je gagne mes 4 premiers matchs avec 6 points, mais je suis tout de même 2ème de la poule, la 1ère ayant gagné un match 7-1. Alors comme me disait mon coach, je n’avais plus qu’à gagner contre elle mon 5ème match pour finir 1ère de la poule. Evidemment, le match n’a pas bien commencé pour moi, avec la pression que je m’étais mise toute seule, mais j’ai réussi à me reprendre et à passer devant. La matinée se termine dans la bonne humeur. Je finis 1ère de poule.(avec un protège-bras gagné en faisant un 10!)

Les matchs de classement arrivent ensuite, avec aussi la fatigue physique. Ca devient pour moi plus difficile de tirer, avec des flèches qui partent régulièrement du repose-flèches quand je lache.

Mais je n’abandonne pas pour autant. Pas question de se faire battre 6 – 0 !! Je vais jusqu’au bout… des matchs, ou presque : je me suis arrêtée juste avant les volées de barrage. 6-4, 3-7, 0-6 et 1-7. Je sentais bien qu’il y avait du niveau en face : même les 28 ne suffisent pas toujours pour marquer rien qu’un point.

Satisfaction du jour : tirer contre plusieurs archers d’Issy les Moulineaux et leur arracher quelques points !! Pourquoi elles? Me direz-vous.

En souvenir de ma première finale de DRE, après une première année de tir à 70m et en équipe, où à la fin du match, mon équipe était très contente et satisfaite… de n’avoir perdu le match que d’une 30aine de points contre l’équipe d’Issy les Moulineaux.

Au final, j’ai passée une super journée (fatigante quand même!) à plaisanter, encourager, remotiver, positiver avec de nombreuses femmes qui, comme moi, sont passionnées de tir à l’arc.

Rendez-vous dehors maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.