Le presque bilan d’une saison longue et … chargée !!

La saison n’est pas totalement terminée, mais pour ce qui est des objectifs premiers, elle l’est. Et puis, j’ai envie de partager. Alors voilà, c’est l’heure du presque bilan, un article que j’aurais pu intituler « P**** ! c’est moi qui ai fait tout ça !! »
L’an dernier la saison avait été particulièrement chaotique, cette année j’étais bien décidé à reprendre les choses en main, à commencer par un retour à l’entrainement régulier, oui ça aide ^^. Changement d’entraîneur également, bien que ce choix n’ait rien à voir avec les compétences de mon précédent entraîneur, Olivier (Tavernier) était excellent dans ce rôle, mais plus une opportunité d’avoir un suivi plus rapproché, là où je ne voyais Olivier qu’une fois par mois, je m’entraîne avec Franck (Cadoret) trois fois par semaine, deux semaines sur trois, le tout saupoudré d’une petite heure de pilate  .. de quoi intensifier le dit entraînement !!

Le début, en salle, énorme remise à plat de ce que je sais faire, de ce que je peux faire. C’est dur, c’est long, je rame, et c’est peu de le dire !! La bonne nouvelle c’est que l’on va dans la continuité de ce que je bosse depuis plus de deux ans, mais on va plus loin, beaucoup plus loin …

Travailler la technique ne favorise pas la performance, je le sais. Mais à l’arrivée des premières compétitions, le mental en prend un coup : peiner à faire 500 points c’est tout de même rude. J’ai l’impression de bien faire, d’appliquer ce que l’on me dit mais rien n’y fait, les scores ne montent pas, mais je tiens bon. On arrive début février et avec lui la saison des championnats .. pour moi l’objectif est au régional. Je sais que j’ai encore à travailler mais qu’il faut que je ‘tire’ mes flèches, une à une. Que j’oublie le travail et passe à la performance. Ça fonctionne à peu près, le tir de qualif’ n’est pas terrible, mais je tire de bons duels, je termine 4ème mais contente dans l’ensemble.

La salle s’achève ici, il est donc temps de passer à l’extérieur et donc aux ‘grands objectifs’… avec de gros doutes sur la tenue du mental. Là où le maintenir en salle sans trop de problème, alors que les scores étaient bien bas par rapport à l’an dernier, a été possible, je sais que cela va être beaucoup plus complexe si les résultats ne sont pas au rendez vous en campagne.

La performance diminue lorsque l’on travaille la technique. Voici une vérité que tout archer est prêt à admettre, en théorie. Car en pratique, on sait tous que c’est très difficile à admettre.

Les premiers campagnes arrivent, Je m’y inscris alors que Franck me dit que je ne suis pas prête .. je veux y aller quand même, parce que c’est les copains, parce que je fais comme ça d’habitude. Clisson, Andrezé .. effectivement, je n’étais pas prête ! Les scores ne sont pas là, retour à l’entraînement (et dorénavant j’écouterais mon entraîneur ^^) !

Puis vient Mazé, occasion pour moi de faire découvrir ma discipline et la partager avec Margaux, ma ‘first’ pour la journée. La journée est belle, Margaux appliquée, et pour la première fois de ma vie d’archer .. je tire mes flèches sans réfléchir aux conséquences en terme de points, de scores, de places, d’adversaires ..et vous savez quoi ? Bingo ! Je dépasse les 300 points (309). Et cerise sur le cheesecake, toutes mes flèches sont dans l’axe 😉

Du boulot, il en reste, mais je suis hyperrrr contente et ça reste prometteur pour la suite. La suite, c’est Fontenay, avec une contre performance due à une avarie matériel, Pornic, avec une record de ligue, puis la Turballe, avec un peloton pas forcément propice à la performance, mais composé de chouettes personnes !

En parallèle, il y a le FITA et la DRE avec les filles : on est 1ère à chaque étape, on ira défendre nos couleurs à la finale nationale à Voves le 03 septembre !

Egalement, un vieil ami se rappelle à moi .. ce gentil trapèze douloureux.. depuis quelques années, il me rend souvent visite, et en général, je pose l’arc le temps qu’il faut. Mais cette année, j’ai des objectifs, rehaussés qui plus est ; Franck ne considérait pas comme adéquat et cohérent un objectif d’accès au 1/4 du France campagne quand on est 4ème au classement national (bon c’est vrai il avait raison !!) : l’objectif sera donc le podium !

Le ligue FITA sera gagné à la niak et dans la douleur, la semaine suivante, le ligue campagne sera un carnage.. Des douleurs, des moustiques et 7 brosses plus tard, je me décide (enfin) à aller consulter. Alors forcément je ne suis pas hyper réparée pour le France campagne, mais ce n’est pas la seule chose qui me préoccupe. Non, depuis que l’objectif de podium a été fixé, je cogite et essaie désespérément de me l’approprier, de m’approprier cette progression. Oui, voyez-vous l’an dernier, j’étais dans l’avant dernier peloton, alors cette progression, bien qu’a priori le fruit d’un travail appliqué, je n’y crois pas vraiment, et continue à me dire qu’il y a une erreur…

Il y a trois ans, on m’avait dit, « un France, il faut toujours en sacrifier un, alors profites ! ». Finalement, je crois qu’il faut un sacrifier un par niveau. A Bessans, j’étais intimidé de me retrouver dans ce peloton d’élite, comme si je n’étais pas à ma place. L’impression d’avoir à prouver à mes pairs, à moi même, que je mérite cette 4ème place. Ça, combiné à une épaule toujours douloureuse, j’ai réalisé mon plus mauvais tir de la saison ! Ça passe tout de même pour les 1/8ème, pas pour les 1/4, je termine à la 11ème place.

Retour chez le kiné et à l’entraînement, il y a les sélectifs à préparer !

Ces sélectifs, je les aborde sereinement, la seule prétention que j’ai c’est prendre de l’expérience, je veux simplement faire les deux premiers modules, si possible finir dans le carré final, pour prendre le max d’expérience possible. Les pelotons sont fait par niveau, mais j’ai passé le cap. Ca et le fait que le parcours est génialement technique, je me régale, tire mes flèches une par une, chacune indépendamment des autres (enfin presque 😉 ). Je ne suis pas au meilleur de ma forme, ni au meilleur de mon entraînement mais ça fonctionne. Je termine 3ème le premier jour. Deuxième jour, module de 12 cibles, je suis toujours bien dans mon tir, je termine également 3ème à 3 points seulement de la première (les scores sont serrés : 149 // 148 // 146 // 144).

La notion de gain d’expérience a pris un autre sens lors du module de 8 cibles suivant … j’ai mal, très mal géré mon alimentation, ça et le manque d’entraînement, j’ai manqué de jus, et de niak aussi, la combativité m’avait abandonnée ! Je termine 7ème ex æquo de ce module. A ce moment là, je ne sais pas si cela suffira pour le carré final, car je n’ai pas voulu me préoccuper de la répartition des points, l’objectif n’étant pas là. A ce moment là, je suis contente même si tout doit s’arrêter là, mais j’ai l’envie d’aller plus loin. L’annonce est faite, je suis 4ème. Je vais donc en demi. Maintenant, c’est que du bonus. Honnêtement, je suis rincée et je sais que je ne vais pas donner mon meilleur tir, mais j’y vais le sourire aux lèvres car l’objectif est atteint. Etant donnée qu’il est atteint, je le rehausse, pour le fun, je veux gagner une place, au moins une.

Sur une erreur de mon adversaire (un birdy 20m à 3 points alors que j’en fais 11), j’accède à la finale, contre Laure (Delfau). Même si sur un énorme malentendu je gagne, je ne finirai pas première de ces sélectifs, je sais donc que je ne partirai pas à Dublin, mais qu’importe ! Bon au final, Laure étant quand même un bon cran au dessus de moi question niveau, a gagné brillamment cette finale.

Alors bien évidemment je n’irais pas aux mondiaux de Dublin, et tous les objectifs de cette saison n’ont pas été remplis. Il n’empêche, elle a été parsemée de très grandes expériences. J’ai regardé, noté et appris. Appris à écouter aussi, coach(s), supporters, amis .. vous êtes nombreux à me dire que j’en suis capable, aujourd’hui je commence à vous croire ! Merci à vous tous, à commencer par Aurore qui m’encourage de longue date et est devenue mon modèle à suivre ^^. A Franck bien sûr, sans lui, le travail serait plus long et complexe. A Olivier aussi, qui j’en reste persuadée, pendant deux ans, a fait en sorte de me préparer à ce qui se passe aujourd’hui, et puis sans lui, je n’aurais pas une super traction hyper continue !!

Il me reste un grand travail à mener mais sans nul doute je reviendrais, plus grande. Sachez le, que se soit l’an prochain, dans 2 ans, 5 ans ou 10, un jour, je ne ferais pas qu’essayer la tenue de l’équipe de France, je la porterai !! Oui, oui, je me la pète un peu.. mais aujourd’hui j’ai cette envie et le travail à suivre ira dans ce sens.

Après pour cette année, il me reste encore quelques dates marquantes, à commencer par la finale des DR à Voves et le Championnat de France par équipes de tir en campagne à Montlouis, où là aussi, avec les filles, l’objectif est le carré final … to be continued 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.