14184510_1466963843330118_4739510493427884165_n

Nom : Aurore

Catégorie : Sénior Femme Tir Libre, depuis la saison 2014 (après 17 années en Barebow).

Sponsors 2017 : Lyon Archerie, Arrowtech.

Arme : Pour le poulie : un arc Podium X Elite, avec viseur Sure Loc et Stabilisation Doinker.  Mon arc est bleu et il a trop la classe !

Pour le Bare Bow : une poignée GMX de chez Hoyt, bleue fusion, et des branches M1. Et je suis totalement amoureuse de cette poignée 🙂

Disciplines : Du 3D en priorité. Un peu de campagne et de la salle pour l’entrainement d’hiver et surtout pour améliorer ma précision sur le 3D.

1ère licence : 1997

Club : Au club d’Eybens (38), après être passé à Portes Lès Valence (26), mon club d’origine, et un bref passage à Saint Herblain (près de Nantes (44)). Mais en droit de paillon à Saint Priest (69).

DSC02592

 

Flèche Légendaire Personnelle : Il y a eu ma vie de barebow, et il y a maintenant ma vie de tir libre. Pas de jaloux, il y aura donc 2 flèches légendaires.

Flèche Légendaire Personnelle de BarebowUne flèche ? Non ! Un concours légendaire : Marcoussis en 2005, 1er sélectif pour l’équipe de France 3DI. Un concours pour lequel je m’étais préparée toute l’année, dans un seul but : ma sélection en équipe de France. Lors du premier entrainement, la veille, c’est la panique. Je ne met aucune flèche en cible. Tout passe au dessus. Je m’acharne mais rien à faire. Tant pis, je dois m’adapter : je suis là pour gagner. Je modifie mes réglages de distance de plus de 5 m et je vise sous le ventre des cibles. Et j’ai la NIAK ! Mon geste n’est pas nickel ? Tant pis. J’ai la NIAK ! La NIAK qui va me faire exploser mon record de l’époque et surtout gagner haut la main ce sélectif. Ce concours légendaire, je l’ai gagné, non pas avec ma technique, mais avec ma rage de vaincre ! Et c’est ce qui fait qu’il est légendaire !

Flèche Légendaire Personnelle de Tir Libre : Cette fois ci, ce sera bien une flèche légendaire. Pers en gatinais 2016 : sélectif 3D pour le championnat d’Europe en Slovénie. Nous sommes dans la dernière étape avant les duels. Mais pour aller plus loin dans la course, il faut rentrer dans les 4. A 2 cibles de la fin, je suis 5ème. Dans ma tête, j’ai envie de baisser les bras, de m’avouer vaincue. Mais je me ressaisis ! Interdiction de lâcher mentalement avant ces 2 dernières flèches. J’ouvre sur un chat de dos, à 33m, avec un 10 de 4cm de large. Il n’y a aucun point d’accroche pour situer le 10 à l’oeil nu. Je le fixe aux jumelles et je ne baisse plus les yeux. Je veux ce 10, je ne dois rien lâcher, rien regretter. Il n’y a qu’une chose qui raisonne dans ma tête. Ne rien lâcher, ne rien lâcher, ne rien lâcher. Parce que je le veux ce 10, je le veux ! La flèche part. Ce sera un 11 ! Et je reste dans la course. Une course qui m’emmènera jusqu’en Slovénie sous les couleurs de l’équipe de France. Et ça suffit bien pour être légendaire !