Stabilisation Arc Système Prestige pour arc à poulies

Depuis maintenant 6 mois, j’ai le plaisir de tirer avec ma nouvelle stabilisation Prestige Arc Système (Gravity) : une très bonne stabilisation pour poulies.

Commençons par le moins important techniquement, mais important pour une fille : elle est belle ! Elle a de belle finition, le o-block a de belles lignes. Bref, elle a vraiment la classe !

(Photo : Mathieu W.)

Venons-en maintenant aux sensations de tir. Tandis que le modèle « un latéral » ne m’a pas convenu lors de l’essai (je tirais déjà avec 2 latéraux avant de passer sur la Prestige), j’ai tout de suite adopté le double, dès la 1ère flèche lâchée. J’ai directement accroché sans même avoir encore cherché à adapter les poids. D’autant plus que l’utilisation de cette stabilisation m’a immédiatement permis de continuer à m’entraîner (fait non négligeable) en limitant la douleur à l’épaule.

Revenons un peu en arrière : je me suis déclarée une tendinite sur le biceps du bras arrière (celui qui tracte sur la corde) le jour du sélectif 3D. 2 jours plus tard, j’apprends que je suis sélectionnée. Je ne pouvais donc pas me permettre d’arrêter de tirer. Il m’aura fallu 2 semaines pour arriver à retirer sur mon arc, et presque un mois pour arriver à tirer plus de 4 flèches par volée. Les suivantes, si j’en avais la force, se faisaient dans la douleur. C’est à cette période que j’ai testé la stabilisation Prestige. L’effet a été immédiat. Dès les premiers tirs, j’ai été capable de faire des volées au-delà de 8 flèches sans plus de douleur qu’avant. Et plus ça allait sur les entraînements qui ont suivi, moins j’avais mal. La douleur n’est réapparue qu’en réglant mon second arc, monté avec mes anciennes stabilisations.

(Photo : Mathieu W.)

Autre gros point positif pour ma part : le o-block réglable à la main.
Déjà le o-block s’enlève en un tour de clé sans rien avoir à dévisser. Ça a l’avantage de ne pas forcer sur les pas de vis de l’arc (qui ont tendance à se désolidariser de l’arc à terme) et de ne pas abîmer la valise d’arc avec l’axe du latéral (comme avec la plupart des v bar).

Ensuite, personnellement, je suis assez peu tournée sur le réglage parfait de mon arc. Avec ma stabilisation précédente, lorsque la position de mes latéraux ne me convenait plus (modification de technique de tir, fatigue…), j’oubliais à chaque volée de récupérer mes clé allen et je ne réglais jamais. Je m’adaptais sans cesse à mon arc alors que c’est lui qui devrait s’adapter à moi. Avec le o-block, pas besoin de clé. Je déplace à la main la stabilisation, et hop, je retrouve immédiatement le confort dans mon arc, sans même être sortie du pas de tir. Certains diront que si je peux le bouger à la main, alors cela va bouger pendant le tir. Et bien non, 6 mois avec ce fonctionnement et je n’ai jamais eu aucun problème avec mes stabilisations.

 

Enfin, même si je ne l’ai pas encore testé en compétition, elle permet également de gérer les pentes plus facilement : il suffit pour cela de basculer les latéraux vers le bas ou vers le haut et de conserver ainsi un point de pression dans le grip identique tant dans les pentes que sur du plat. Ce sera à tester sur les premières sorties extérieures, mais les quelques flèches tirées à l’entrainement étaient concluantes.

(Photo : Mathieu W.)

Bref c’est une stabilisation que j’apprécie et que je conseille. La version 1 ou 2 latéral est à tester en fonction de son type de tir et de sa position globale, mais je n’ai aucun doute que chacun peut trouver très facilement la configuration qui lui convient.

Aurore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.