Élément indispensable sans lequel l’arc ne serait qu’un « bout de bois ».

La corde relie les extrémités des branches, et au moment de la décoche, elle transmet à la flèche l’énergie accumulée dans les branches lors de la traction. Elle est de nos jours en matériau synthétique soit en Dacron (fibre polyester) plus élastique, en fast flight (fibre polyéthylène), soit en 8125G (92% SK7 Dyneema et 8% Gore Fibre), peu élastique. Les cordes en fast flight ou 8125 sont  utilisable uniquement sur des branches renforcées prévues pour son usage, alors que le dacron est plus utilisé pour les arc traditionnel ou arc d’initiation.

La corde est composée de plusieurs brins en fonction de la puissance de l’arc et sa longueur dépend de la hauteur de celui-ci. Il existe plusieurs « école » pour le nombre de brins d’une corde. A titre d’exemple, pour une puissance de 38 livres, certain préféreront une corde de 14 brins, augmentant ainsi le rendement de l’arc, alors que d’autre préféreront une corde de 18 brins limitant ainsi les « déformations » au départ de la flèche.

Une corde neuve doit être « rodée » par le tir de quelques dizaines de flèches pour prendre sa taille définitive et comme dit le dicton : il faut avoir plusieurs cordes à son arc dans le sens « adapté à » ! Au niveau du point d‘encochage de la flèche la corde est protégée du frottement par une surliure : le tranche fil.

Pour les arcs à poulies, la corde est complétée d’un système de câbles secondaires réalisé dans le même matériau.