L’arc recurve aussi appelé « arc classique » (ou arc à doubles courbures) est constitué d’un corps d’arc rigide auquel sont fixées les branches flexibles qui accumulent l’énergie destinée à propulser la flèche. Actuellement les arcs de tir sont constitués d’une poignée, en bois pour les arcs d’initiation, en métal, alliage d’aluminium ou magnésium pour les arcs de compétition. Les branches sont des composites, bois/fibre de verre en entrée de gamme ou avec adjonction de carbone pour les plus sophistiquées.
La poignée comporte à ses extrémités le système de fixation des branches, supérieure et inférieure ; en son centre, une découpe appelée fenêtre d’arc permettant le passage centré de la flèche. Sous la base de cette découpe, appelé plancher, le grip sur lequel s‘appuie la main d’arc lors du tir.
Les branches portent à leurs extrémités une encoche, appelée poupée sur lesquelles se fixent les boucles de la corde. La poignée porte également plusieurs inserts filetés permettant de fixer différents accessoires tels que stabilisateurs, viseur, clicker ou contrôleur d’allonge, berger button ou bouton de pression, repose flèche, décrits dans la rubrique équipement de l’arc.


La hauteur et la puissance d’un arc dépendent de la taille et de la morphologie de l’archer, ce choix de l’arc est développé dans la rubrique choix et réglage d’un arc.