Championnat de France 3D – Une fin de saison du tonnerre !

Ce week end (16 et 17 aout 2014) se déroulait le championnat de France 3D à Surgères : mon tout premier championnat en arc à poulies (Tir Libre, dans le jargon 3Diste).

Pour les deux jours, les pelotons partent en décalé dès 7h30 du matin sur les 3 parcours proposés : Moustiques (aïe aïe aïe), Grenouille et Cagouille (c’est un escargot, pour les incultes comme moi). Pour nous, Tir Libre, la compétition commence tard puisque nous sommes les dernières catégories à partir (entre 13h et 14h). Au moins nous aurons évité le (grand) froid matinal, et nous aurons pu profiter du soleil écrasant de l’après midi.

Comme chaque année, les pelotons sont constitués sur la base du classement national. Etant 10ème, je pars donc dernière du deuxième peloton. Pas trop de pression donc : je suis bien loin des meilleures. Mais il faut tout de même se fixer un objectif : se faire plaisir (le plus important) et au moins maintenir mon classement.

On attaque sur le parcours Moustique. Début cahotique : je ne fais pas de paille mais je fais beaucoup de 5. Pour ma défense, imaginez un raton laveur, avec son petit 8, son petit 10 (comme une pièce de 5 Francs, pour ceux qui s’en rappelle) et son minuscule 11… à 30m ! Et bien c’est pas bien gros ! Bref, je m’accroche tant bien que mal mais la moitié des flèches partent à gauche malgré mes tours de viseur. Et puis à la 12, je reprends confiance et ça rentre. Ça ne s’arrête plus. Je fais une fin de parcours exceptionnelle, et je rattrape une grande partie des points perdus sur les 11 premières cibles. Le score de cette première journée reste donc tout à fait raisonnable, quasiment dans mes points. Pour un championnat de France, je suis donc bien contente. Déjà la première journée, je grapille 3 petites places : je suis 7ème. Oui mais voilà, même si les 5 premières sont à plus de 20 points au dessus, nous sommes 6 (de la 6ème à la 11ème) dans 11 petits points. Cette 7ème place n’est donc pas acquise. Il va falloir se battre pour la garder. Et ce ne sera pas facile !

Je commence le deuxième jour super motivée, sur le parcours Grenouille. Dans ma tête, nous sommes revenues à 0 et je veux battre les filles du peloton. La première commence au quart de tour avec des scores impressionnants. Qu’à cela ne tienne, je m’accroche ! J’ai la niak. Tout rentre facilement parce que j’en veux. Tout rentre TROP facilement. La niak est là, mais plus la fatigue arrive, plus le mental est dur à maintenir. Je n’ai jamais aussi bien tirée alors les doutes arrivent, avec la peur du moment où je vais tomber de mon nuage. Mais je tiens bon. Je concède deux 5 d’estimation sur la fin du parcours, que j’arrive immédiatement à corriger par des 10 ou 11 (j’étais vraiment très haut sur mon nuage là). Je termine la compétition sur un superbe 11, sursaut de niak pour un beau final. J’en ressors épuisée, mentalement surtout, mais très très contente de mon parcours.

Je repars donc de ce championnat avec un record personnel sur 20 cibles, un record personnel au cumulé sur 40 cibles et une belle 5ème place bien méritée. Et bien sûr, encore plus motivée que jamais.

Entre le sélectif et ce championnat, je pense qu’on peut dire que ma saison se finit très très bien  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.