France Campagne 2015 – Rives

Il y a quelques temps j’avais écrit un article sur ma saison .. en attendant le France. Au moment de la rédaction de celui-ci, pour être franche, le France je n’y croyais guère ! Mais bon voilà, finalement, le sms de la fédé est arrivé, sans surprise d’après mon entourage, mais pour moi si, mais c’est avec une immense joie (si si, immense !!) que j’ai reçu ce message et repris le chemin du pas de tir, ayant quelque peu mis en pause mon entraînement pour cause de dos douloureux.

Sur ce France, je veux faire mieux que l’an dernier, alors il est vrai que je me mets un peu la pression : à réception de la confirmation il me reste à peine plus d’1 semaine. Une semaine d’entraînement physique et surtout mental, pour arriver à me blinder sur le parcours. Ce sera 3 entraînements avec l’arc, je ne veux pas me prendre la tête avec le jaune alors je fais mes traversées de cartes (oui, enfin, après 4 saisons de tir campagne, je me décide ^^).  Et une semaine pour trouver ce qui mentalement, musicalement m’aidera le jour J, un album s’impose à moi, presque oublié, pourtant pas si vieux, mais plus écouté depuis un moment, Earth rocker de Clutch.  Voilà pour la prep’ après c’est une histoire de confiance, je sais faire, j’suis quand même pas arrivée là par hasard !!

31 Juillet – 17h30  : Arrivée. Passage au greffe, on retire dossard et mug. Contrôle du matériel, oufff, j’suis apte !  Puis terrain d’entraînement, les choses sérieuses commence ! Je retrouve Mathieu, également qualifié. IMG_2842Ca sera donc l’occasion d’évoluer ensemble sur ce CDF.  Enfin ‘ensemble’ est un bien grand mot, car à la grande déception de Mathieu nous ne pouvons pas faire peloton commun ^^ (alors, pour ceux qui ne l’ont pas compris, oui c’est une blague 😉 ). Nous avons tout deux des objectifs différent sur ce France, mais nous nous retrouvons ce 31 juillet dans la bonne humeur ! Quelques volées pas trop loin, mais pas trop près. Les choses sont en places, la fatigue de la route étant là, ce n’est pas le moment de froisser quelque choses alors je n’insiste pas (le dos douloureux est toujours là, réveillé suite au dernier entraînement …).

01 août – 08h00 : Échauffement avant l’appel des pelotons. Suite à un désistement, je suis finalement la dernière du peloton 4, au lieu d’être la première du peloton 5. Ce changement est, de mon point de vue, à mon avantage, la position de loco’ n’étant pas mon fort, je préfère avoir plus fort devant moi et essayer de les ‘bouffer’ (dans le sens sportif du terme, cela va sans dire 😉 )

09h45 : Départ des pelotons (pour la petite histoire, c’est Agnès Meri qui ‘dépose’ mon peloton à la cible). Mentalement, ce soir je suis dans le cut, il n’y a pas d’autre choix possible. Ce soir 16ème max.

10h00 : On entend le coup de départ, c’est parti ! 1ère cible sans difficulté, une 80 a à peine 40m, 1ère flèche tirée, une brosse en bas, bien dans l’axe mais brosse … bon c’est ce qui se passe lorsque’on tiens pas son bras, mais pour le mental ça démarre mal !! Les cibles  s’enchaînent, mais les points ne montent pas,
Sans titre3

le parcours  est physique et technique mais ça n’explique pas tout : à la 5ème cible, je suis à 43 points ..bon là faut se remuer !!! Virginie nous court après, et nous dis que la cible n°5 sera annulée suite à un souci de piquet au mauvais endroit. Le score sera donc sur 23 cibles.

La journée se poursuit, dans le peloton, il n’y a qu’une seule personne que je ne connais pas, Anne, et c’est une chouette rencontre.
A 12 cibles le score affiche 121, il en manque (un  paquet !!), mais c’est déjà mieux. Les 12 cibles suivantes seront meilleures : 140. Je finis donc à 261, un score plutôt bas, mais pas déshonorant pour un France. Je suis, à quelque erreurs près (3 brosses, qui vont me coûter chère ..), contente de mon tir et de ma journée.

17h00 : retour au greffe, on fait les totaux, remises des feuilles de marque. Retrouvaille avec les amis, les traditionnels ‘ça a été ?’ sont de rigueur. On discute. Comme d’habitude personne n’est réellement content de son tir.
IMG_2837Pour ma part, même si niveau tir, la journée à été loin d’être parfaite, j’ai le sentiment d’avoir fait le job, je suis 2ème de mon peloton, le 4ème peloton. Même si je sais que tout est possible, statistiquement parlant, c’est bon. A ce moment, dans ma tête je suis dans le cut. Je croise Anne, qui me conseille de ne pas démonter, car a priori il y a des barrages, mais je ne suis déjà plus dedans, pour moi la journée est terminée … je me dirige donc vers le bar, boire la bière traditionnelle d’après parcours !

A mi-bière (oui je sais pas trop comment l’exprimer autrement ^^), j’entends ‘Alexandra t’es en barrage !’ Et là, ma première réaction est de dire ‘Nan, tu déconnes, j’peux pas être en barrage, je bois une bière !’ Ca peut faire sourire mais c’est dire si le mental n’était plus du tout à la compétition … Je reste quelque peu interdite, rassemble mes esprits, tends le reste de bière à Laurent, me dirige vers mon arc. L’arc en main, je croise Romuald et Julien à qui je demande conseille ‘comment ça se passe un barrage les gars, c’est à 60m mais après .. c’est 1 flèche c’est ça !?’ Les gars me prodiguent conseils et me rassure un peu, Antoine, qui arrive, me tri mes flèches pour me trouver LA flèche. Anne, que je ne connaissais pas 24h plutôt vient me parler de mon réglage 60 .. Ah oui, parce qu’avant de tirer la 60m ce samedi 1er août je n’avais pas mon réglage (no comment, je sais, j’arrive à un France sans réglages, mais je me suis quand même permise de faire 13 points -sur un max de 18- sans réglage 😉 ) et m’encourage également. Virginie qui arbitre le barrage, m’appelle. Je me dirige vers le pas de tir, mi-stressée, mi-speed, essaie de re-forger un mental de warrior. Je lève l’arc, respire, arme, vise, trop longue, beaucoup trop longue, je sais que je dois revenir…Clic … lâche …dommage … Je perds donc mon barrage, je suis 17ème. C’est pourtant pas les encouragements qui manquaient !!

La déception est immense surtout que sur 24 cibles je suis devant, donc j’avais bien fait le job … mais les règles sont les règles, tu ne faits pas de compétitions sans les accepter …Demain j’ai 12 cibles à tirer .. j’ai pas envie …

02 août – 08h00 : je dépose Manu et Laurent sur le terrain d’échauffement des 1/8ème.  Repars vers le terrain des tirs de classements. J’ai promis de tout faire et me battre pour conserver ma place de 17ème. Une promesse est une promesse..!

09h00 : Échauffements. Appel des pelotons. On nous apprends qu’au vu de l’organisation des tirs de classements (une boucle de 12 cibles au lieu de 2), nous ne pourrons pas être de retour pour les 1/2 finales … IMG_2834C’est mentalement dur, car je sais que j’ai potentiellement des amis à encourager. La journée est longue, et ce n’est pas qu’une image, il nous faudra presque autant de temps pour boucler les 12 cibles que les 24 de la veille .. Ca bouchonne presque à toute les cibles, 2 énormes bouchons, dont un de 45 min à la cible 9, la plus technique de la journée .. attaquer la 50m, alors qu’elle est loin d’être à plat, à froid, ça fait mal, au dos, et au score… Je manque de craquer, je me bats contre moi-même sur chaque flèche. Aurore arrive à ce moment là. Discuter avec elle m’aide a retrouver un peu de niak ! Et la journée se termine, on ramène les feuilles de marque (au bar …). Je croise mes concurrentes, demande les scores. Je n’ai pas le temps d’attendre l’affichage des résultats, on vient de m’apprendre que Romuald est en 1/2 final, je veux donc être au parc de l’orgère pour le soutenir ! Je comprends que je suis 17ème. Le job est fait. Plis l’arc et on file soutenir Romuald !!

15h00/15h30 : les finales ont commencées, on ne sais pas pour quelle place joue Romu, mais on est là, à temps. On retrouve les ligériens, qui nous informe que Romuald est en finale !!! Derrières les jumelles, on nous annonce les scores, il est devant son adversaire, 3 points, il faut que ça continue !! Il reste une cible à tirer, la 80 à 60m. Franck est confiant. Nous on y croit !! Eric, l’adversaire, tire. 15 point. Romuald, fait également 15 points …. Romuald est champion de France !!!!!!!! On a tous les yeux un peu mouillés par la joie, on va féliciter ‘notre’ champion 😉

Bref, pour conclure, ce fut encore un week end, riche en émotions, en amitiés, en sportivité, en rencontre et en apprentissage !!! Et qui clôture (presque, y a encore le France par équipe 😉 ) une saison en dents de scie, difficile et éprouvante ! Cette année et ce week end, j’ai encore beaucoup appris de mes erreurs, mais aussi à regarder et écouter les autres. Même si elle a été perdu, cette flèche de barrage est une sacré expérience, l’an prochain j’y serais mieux préparé ! Romuald, te voir évoluer en final, c’était juste super ! Que d’émotion ! Et voir un pote sur la 1ère marche du podium, c’est indescriptible et ça n’a pas de prix ! Merci pour ça 😉 Et merci à toi, et à tous, pour vos conseils, vos encouragements durant cette saison et ce week end. Merci à Aurore d’avoir fait le déplacement pour m’encourager 😉 Que ferais-je sans vous !!!
Et merci à Anthony (Adesign-création) de me laisser utiliser ses photos pour illustrer l’article, qui sans elles, ne serait qu’un long étalage de mots, sans queue ni tête, et surtout sans illustration 😉

 

 

2 Replies to “France Campagne 2015 – Rives”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.